Votre animal de compagnie est bon pour votre santé mentale… C’est la science qui le dit !

/, Pour ne rien manquer, Pour s'informer/Votre animal de compagnie est bon pour votre santé mentale… C’est la science qui le dit !

Votre animal de compagnie est bon pour votre santé mentale… C’est la science qui le dit !

L’amour que porte chaque propriétaire à son animal de compagnie est incroyable. Aujourd’hui, nous considérons notre animal comme un membre de la famille. Pour preuve (et beaucoup se reconnaîtront… 😉) un grand nombre de propriétaires offrent des cadeaux pour noël mais aussi pour l’anniversaire de leur fidèles compagnons.

Face à ce déluge d’amour nos animaux ne sont pas en reste et nous le rendent bien. Câlins à n’en plus finir, moments de jeu… mais bien en plus encore, du bien-être !

Plusieurs études démontrent les bienfaits au quotidien de la vie auprès de son animal de compagnie. On a pu, par exemple, constater chez les propriétaires d’animaux, contrairement aux autres personnes, une diminution de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque ainsi que des risques de maladies cardiaques. Il semble que ces bienfaits proviennent d’une activité physique plus soutenue, notamment grâce aux moments de jeu et de promenades partagés avec son compagnon, mais aussi grâce à leur présence et leur affection qui nous soulage en grande partie du stress du quotidien.

Malgré des études limitées sur le sujet, un certain nombre de scientifiques apportent aujourd’hui des preuves sur la capacité des animaux à être d’une aide précieuse quant à l’amélioration de notre santé mentale et plus particulièrement pour les personnes aux prises avec des troubles difficiles. Ces résultats sont suffisamment impressionnants pour inciter certains centres hospitaliers ou cliniques à pratiquer la zoothérapie dans des cadres bien spécifiques et en complément à des thérapies plus traditionnelles.

Aujourd’hui, de nombreux animaux peuvent aider à lutter contre l’anxiété, le stress et la solitude chez les jeunes enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées. On notera des dénominations différentes selon l’animal : équithérapie lorsqu’on utilise un cheval ou cynothérapie pour le chien…

Il est évident que des études supplémentaires seront nécessaires afin de comprendre plus précisément les mécanismes de cette thérapie. Cela permettra de la rendre encore plus efficace face à certaines pathologies (dépression, Alzheimer, concentration…), et les promesses sont immenses.

Découvrons un aperçu de la zoothérapie en fonction des caractéristiques diverses de nos animaux:

  • Les chevaux sont parmi les animaux les plus étudiés et cela depuis les années 1860 sur le continent européen. Diverses études ont prouvé que des activités, comme le toilettage de son cheval ou les balades en leur compagnie, réduisaient les symptômes de l’état de stress post traumatique (ESPT) chez les personnes sujettes mais plus particulièrement chez les enfants et les adolescents.

 

  • Les chiens ont un rapport à l’humain très privilégié. Certaines recherches ont démontré leur capacité à améliorer les compétences et l’attitude des enfants en difficulté en limitant les symptômes d’anxiété, cela simplement par le fait de parler à son animal mais aussi par sa proximité.

 

  • Les poissons ont la faculté d’attirer l’œil par leurs couleurs vives mais aussi leurs formes diverses et variées. On a pu constater leur impact sur des patients atteints de la maladie d’Alzhzeimer lors de l’instant repas. La stimulation engendrée par la vue des poissons dans l’aquarium a permis à ces personnes de manger davantage et par voie de conséquence, de bénéficier d’une meilleure nutrition.

 

  • Les lapins ont un coté attendrissant que l’on ne peut ignorer. Des tests pratiqués sur un groupe d’adultes, déclarant aimer ou non les animaux, ont démontré que caresser cette boule de poils, soulageait significativement de l’anxiété et du stress.

 

  • Les cochons d’Inde sont des animaux de compagnie plébiscités par les jeunes enfants. Lors d’une étude, des cobayes ont été placés dans un environnement précis, une salle de classe pour enfants atteints d’autisme.

Il a été constaté que ces enfants répondaient favorablement au contact de ces animaux par davantage de sourires et de rires et diminuaient ainsi les signes liés au stress. On a pu aussi remarquer que les enfants étaient aussi plus sociables avec leurs camarades.

 Beaucoup d’entre nous argumenterons sur le fait que nous n’avons pas encore assez de recul sur l’efficacité de cette thérapie. Mais une chose est certaine, l’amour et la complicité qui est partagé avec nos animaux ne peut être que bénéfique.

Ambre, experte in love des animaux

2019-02-12T11:19:15+00:00 8 février 2019|News, Pour ne rien manquer, Pour s'informer|

Laisser un commentaire