Chenilles processionnaires, attention danger pour nos boules de poils !

/, Pour ne rien manquer, Pour s'informer/Chenilles processionnaires, attention danger pour nos boules de poils !

Chenilles processionnaires, attention danger pour nos boules de poils !

La période critique arrive pour nos fidèles compagnon, le risque est identifié et il se nomme « Chenilles processionnaires ». Ce petit insecte à l’apparence inoffensif peut être dangereux pour l’humain mais aussi pour nos animaux de compagnie (chiens et chats) dont les conséquences peuvent être mortelles.

 

Tout d’abord petit rappel sur les chenilles processionnaires du pin :

On peut définir les chenilles processionnaires comme des larves de papillons dont la ponte des œufs se fait sur un arbre résineux que l’on nomme le pin. Mais pourquoi utiliser le terme « processionnaire » ? Tout simplement pour caractériser leur déplacement quand celles-ci quittent leur lieu de ponte de façon ordonnée les unes derrières les autres afin de se terrer et procéder à leur majestueuse transformation.

Il faut noter que peu de solutions sont efficaces pour lutter contre ces infestations. La solution la plus répandue est « l’Eco piège ». Ce système consiste à piéger les chenilles processionnaires lors de leur descente vers le sol dans un sac parfaitement hermétique et ainsi éviter tous contacts avec leurs poils urticants.

L’info PCS : Le printemps est la saison la plus propice (Du mois de Février-Mars jusqu’au mois de Mai-Juin) aux dangers des chenilles processionnaires.

 

Rentrons maintenant dans le vif du sujet et analysons la dangerosité de cet insecte :

 Les poils qui recouvrent les chenilles processionnaires sont à la fois urticants et venimeux. Ces poils sont libérés par frottement dans les nids de soie que l’on retrouve sur les pins. Ils permettent aussi aux chenilles de se défendre contre les attaques de certains prédateurs.

Dans leur quotidien nos animaux sont donc susceptibles d’être en contact avec ces poils urticants notamment lors de leur sortie en extérieur. Ces poils sont à la fois présents sur le sol mais aussi dans l’air grâce au vent qui transporte ces particules hors du nid. Les propriétaires d’animaux devront donc éviter de se promener durant cette période critique, près des pins, afin de minimiser au maximum le contact avec ces particules.

L’info PCS : Privilégiez durant cette période les balades dans des endroits dégagés et évitez au maximum les endroits boisés.

 

Quels sont les risques pour vos chiens ou vos chats ?

 Le contact direct d’une partie du corps de l’animal avec ces poils urticants provoque une inflammation très douloureuse qui peut s’apparenter à une brulure et qui conduit dans une grande majorité des cas à l’apparition d’un œdème. Face à cette irritation, le chien ou le chat, par réflexe naturel, se met à lécher pour tenter de soulager ces douleurs. Cela conduit l’animal à répandre des poils dans toute sa cavité buccale et provoque ainsi une forte salivation et un gonflement de la langue.

Il vous faudra dans ce cas là bien évaluer le danger pour votre animal.

 Pourquoi ? Car votre fidèle compagnon peut souffrir d’une nécrose de la langue pouvant engendrer une amputation d’une partie de celle-ci, voir une euthanasie si l’animal n’est plus dans la capacité de se nourrir.

Un choc anaphylactique n’est pas à exclure non plus. L’animal aurait du mal à respirer correctement, ce qui pourrait entrainer sa mort.

 

Mais que faire si votre animal présente ces symptômes ?

 Dans un premier temps surtout ne pas paniquer et rincer abondamment à l’eau claire les zones irritées afin de soulager votre animal.

Ensuite vous rendre au plus vite chez votre vétérinaire qui pourra immédiatement pratiquer un examen, effectuer les soins appropriés et traiter l’inflammation de l’animal avec des anti-inflammatoires, anti-douleurs, antibiotiques…

 

Restez vigilant ne vous empêchera pas de partager avec votre fidèle compagnon des moments de complicité exceptionnelles et comme dit le dicton : « Mieux vaut prévenir que guérir » !

Ambre, experte in love des animaux

2019-03-01T11:51:30+00:00 1 mars 2019|News, Pour ne rien manquer, Pour s'informer|

Laisser un commentaire